èƵ

L’ours noir ! Une chasse vive en édzپDzԲ&ٳ󾱲Բ;!

Photo de Michel Therrien
Par Michel Therrien
L’ours noir ! Une chasse vive en émotions !

J’étais étudiant et je plantais des arbres la première fois que j’ai prélevé un ours en dehors de la saison automnale. De retour au campement un cuisinier hors pair avait récupéré l’animal et quelques jours après il avait préparé le meilleur rôti de viande de la province. Depuis ce moment, j’ai tellement aimé l’expérience et la qualité de cette viande que je suis devenu guide de chasse à l’ours.

Le secret c’est la qualité du site !

Il est faux de croire qu’un ours sera attiré par un appât de poissons, de viandes ou de sucreries installé de façon hasardeuse au bout de n’importe quel chemin forestier. Pour que des ours fréquentent régulièrement un site de chasse, il faut respecter quelques critères importants. Premièrement ça prend des arbres immédiatement autour de l’appât car il existe une hiérarchie entre les ours et un ourson apprend jeune à fuir en courant mais surtout en grimpant aux arbres. Chez l’ours le plus grand ennemi de l’ours c’est… l’ours ! En effet durant la période de reproduction un mâle peut s’en prendre aux jeunes oursons et les femelles savent ça. C’est dans ce contexte que la sécurité des arbres présents autour d’un appât trouve tout son sens. Aussi les arbres deviendront des marqueurs olfactifs sur lesquels tous les ours se frotteront afin de laisser des traces olfactives de leur passage. Les femelles en période de réceptivité sexuelle attireront des mâles de cette façon.

Comment s’y prendre

Les ours seront moins craintifs à se présenter de jour sur un site qui sera ombrageux en fin de journée. À ce chapitre, j’affectionne les creux montagneux moins exposés au soleil. En matière d’appât, j’obtiens beaucoup de succès en utilisant la moulée à ours de la Meunerie Soucy qui a développé et perfectionné un produit odorant et très efficace pour eux. Aussi à chaque visite pour appâter le site, je vaporise des odeurs autour tels de l’huile d’anis, de l’huile de vanille et des spray à odeur de bleuets. Répandre de la poudre de JELLO au sol est aussi très efficace car les ours marcheront dedans et en ayant cette poudre sous leurs pattes, ils feront des corridors d’odeurs au sol autour de votre site. Les ours affectionnent beaucoup le sucre et ils vont rapidement sentir ça.

Les erreurs à éviter

Ça fait des années que je guide à la chasse à l’ours et j’observe des erreurs qui peuvent être très coûteuses aux chasseurs. La première est de chasser quand le vent porte vos odeurs directement vers votre site ou vers le lieu où l’ours arrivera. Certains ours sont plus prudents que d’autres ce pourquoi je me vaporise de sèves de sapin baumier ou d’épinette avant de chasser. La seconde erreur que j’observe survient quand le chasseur est insuffisamment camouflé dans la cache et quand il bouge inutilement pour rien. Une cache c’est une cache et l’ours ne doit pas nous voir d’aucune façon autrement son attention sera attirée vers notre silhouette. Aussi il ne faut faire aucun bruit comme tousser ou faire craquer sa chaise ou sa bouteille d’eau. J’ai déjà vu un gros ours déguerpir car un jeune chasseur avait ouvert la fermeture éclair de son sac à dos pourtant prudemment à son avis. Le dernier aspect qui se doit d’être mentionné tourne autour du moment magique où l’ours se présentera. Plusieurs chasseurs tirent trop rapidement sans même attendre que l’animal arrive et s’immobilise à l’appât. À ce moment stratégique, il faut se concentrer et prendre des grandes respirations tout en visant bien la zone vitale soit la trajectoire qui va atteindre les deux poumons. Le chasseur doit s’appliquer à caresser très lentement et progressivement la détente de son arme. Enfin parfois certains ours sont très crépusculaires et ils affectionnent le moment qui succèdent immédiatement au coucher du soleil. En conséquence il faut vérifier scrupuleusement quelles sont les dernières minutes légales de chasse et rester sur votre site jusqu’à la toute fin. C’est souvent là que les ombres noires arrivent comme des fantômes silencieux droit devant vous. La chasse à l’ours représente un beau défi de chasse et je considère qu’il s’agit d’une chasse parfaite pour initier un nouvel adepte.

www.micheltherrien.com et sur instagram et Facebook

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires