èƵ

La Neuvilloise Frédérike Béland s’illustre en patinage de vitesse

Photo de Pierre Paquet
Par Pierre Paquet
La Neuvilloise Frédérike Béland s’illustre en patinage de vitesse
Frédérike a remporté une médaille de bronze à l'Omnium canadien junior, en janvier 2024. (Photo : -Tjork Bartiema)

Regroupant des étudiants athlètes de 50 collèges et 11 universités, répartis dans 50 fédérations sportives, la Fondation Sport-Études a pour mission de soutenir financièrement les athlètes de haut niveau qui poursuivent des études supérieures, afin de contribuer à leur persévérance scolaire et de reconnaître leur excellence tant au point de vue académique qu’en matière de performances sportives.

C’est lors des Célébrations Sport-Études que la Fondation remet ses bourses. Le 2 mai dernier, 64 récipiendaires sélectionnés parmi les 1 600 étudiantes et étudiants-athlètes de l’Alliance Sport-Études ont chacun reçu une bourse d’un montant de 2 000 $. Parmi les boursiers, on retrouve Frédérike Béland de Neuville, athlète en patinage de vitesse courte piste. 

« C’est pour moi un honneur que l’on souligne ainsi ma performance, autant sur le plan académique que sur le plan sportif ». 

Médaillée de bronze

Frédérike a commencé à pratiquer le patinage de vitesse à l’âge de 8 ans, au Club de patinage de vitesse de Portneuf, situé à Donnacona. Elle s’entraîne maintenant sous la supervision du Centre d’entraînement Gaétan Boucher, au Centre de glaces Intact Assurance, à ϳé

Sur le plan des compétitions, elle a d’abord fait son entrée dans le circuit national, en courte piste. « J’ai participé à plusieurs compétitions, d’abord à l’Omnium canadien junior, où s’affrontent les meilleurs compétiteurs juniors du Canada. Grâce à la médaille de bronze que j’y ai remportée en janvier 2024, j’ai pu me qualifier pour les Championnats canadiens en patinage de vitesse courte piste ». Soulignons que Frédérike s’est aussi démarquée, cette année, lors de compétitions nationales de patinage de vitesse longue piste, alors qu’elle n’en est qu’à sa première année dans cette catégorie.

Frédérike a d’abord compétitionné en patinage de vitesse, courte piste. Photo : Offerte par Frédérike Béland.

De retour, après un accident

C’est à la suite d’un malheureux accident de vélo, survenu il y a trois ans, que la jeune Neuvilloise a décidé de poursuivre sa carrière uniquement en longue piste. Il faut savoir que lors des compétitions en longue piste, il y a moins de risques de chute puisque les compétitrices s’élancent individuellement alors que dans la courte piste, elles patinent à plus de cinq compétitrices en même temps.

À l’été 2021, elle se dirigeait à vélo vers son centre d’entrainement lorsqu’une personne conduisant une camionnette l’a frappée, dans le secteur de Cap-Rouge. Comme elle a récemment subi une intervention chirurgicale, les compétitions en courte piste s’avéreront pour elle plus sécuritaires.

« Je suis de retour à l’entraînement, mais de manière progressive. Il ne me reste qu’une année junior soit la saison 2024-2025. J’espère briller à nouveau au niveau national et peut-être atteindre les Championnats mondiaux juniors. C’est évidemment ambitieux, comme objectif, pour une première saison complète en longue piste ». 

La très déterminée athlète de 18 ans est en voie de terminer la première de trois années d’études en sciences de la nature, au Cégep de Sainte-Foy. Grâce au soutien apporté par l’organisme Sport-Études, elle a choisi d’étaler son programme de DEC sur trois années, plutôt que deux, afin de concilier sa pratique du patinage de vitesse et ses études. Elle aspire à poursuivre par la suite des études universitaires en médecine.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires