èƵ

La Fête de la pêche accroche les participants

Photo de Stéphane Pelletier
Par Stéphane Pelletier
La Fête de la pêche accroche les participants
Le président de L'Association chasse et pêche de Saint-Basile de Portneuf, Pierre Goulet, en compagnie de jeunes pêcheurs. (Photo :   Stéphane Pelletier)

Partout au ϳé, les 7, 8 et 9 juin, se tenait la 24e Fête de la pêche. Plusieurs organismes de la région participaient à l’événement, notamment à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, Saint-Raymond, Pont-Rouge, Saint-Basile, Saint-Alban, Donnacona et Saint-Casimir.

La Fête de la pêche a été mise sur pied pour faire découvrir ou redécouvrir la pêche récréative à la population québécoise. Elle vise aussi à favoriser une relève pour cette activité sportive. Pour les adeptes aguerris de la pêche, c’est l’occasion de transmettre leur savoir-faire tout en faisant découvrir leur lieu de pêche favori. Annuellement, près de 70 000 personnes, de partout au ϳé, jettent la ligne à l’eau afin de participer à l’activité.

C’était notamment le cas de plusieurs sur la rivière Chaude à Saint-Basile. Plus de 250 personnes ont fréquenté le site malgré la pluie abondante du samedi. L’Association chasse et pêche de Saint-Basile de Portneuf a enregistré au moins 170 captures. « C’est une petite rivière qui est accessible avec le terrain de la municipalité. Ça permet à tout le monde de pêcher. C’est une activité que l’on organise annuellement pour la Fête de la pêche. L’association fait un ensemencement de 1000 truites. On a un pourcentage de 8 à 10 pouces, un pourcentage de 10 à 12 pouces et 25 truites de 2 livres », commente son président, Pierre Goulet.

Des belles prises pour ces deux pêcheurs sur la rivière Chaude. Photo : Stéphane Pelletier

Initiation des 6 à 17 ans

Dans le cadre du programme Pêche en herbe, des activités d’initiation destinées aux jeunes de 6 à 17 ans avaient également lieu. Les activités offertes sur inscription permettaient à la relève d’obtenir un permis de pêche valide jusqu’à l’âge de 18 ans inclusivement. Ce programme est offert en partenariat avec la Fondation de la faune du ϳé. À Saint-Basile, 51 participants en ont profité. « Jusqu’à 18 ans, un jeune n’a pas besoin d’un permis s’il est avec ses parents, mais la limite de quota est de dix truites. La formation permet à ce jeune d’aller à la pêche en étant seul. Tous ceux qui ont leur permis ont droit à dix truites », souligne M. Goulet.

Au ϳé, ils sont plus de 650 000 adeptes de la pêche et ils dépensent en moyenne 1 230 $ pour la pratique de leur activité. Ils génèrent ainsi près de 550 millions de dollars annuellement en retombées économiques pour les entreprises québécoises.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires