èƵ

Des tomates d’exception à la Ferme Almana

Contenu commandité par la MRC de Portneuf / Rédaction : Mathieu Hardy
Des tomates d’exception à la Ferme Almana
Rosalie Forest, Anna, Alexie et Mathieu Dumas dans l’une des deux serres de la Ferme Almana. (Photo : Mathieu Hardy)

Dans les petites tomates peuvent être goutées des saveurs insoupçonnées… À la Ferme Almana, à Saint-Alban, on peut les trouver dans une déclinaison de tailles, de formes, de saveurs et de couleurs.

Tous deux ingénieurs de formation, Rosalie Forest et Mathieu Dumas, se sont exilés de la ville de ϳé, d’où ils sont originaires, pour s’adonner à l’agriculture. C’est en visitant occasionnellement leur maison de campagne, située dans le rang des Grondines à Saint-Alban, que grandit leur ambition de travailler la terre. Mais leur terrain et la résidence dont ils étaient propriétaires, à l’époque, ne répondaient pas totalement à l’ensemble de leurs besoins. Alors qu’ils ne s’y attendaient plus, ils dénichent, par hasard, une maison – et un terrain – leur permettant de concrétiser, à petits pas, ce qu’est aujourd’hui la Ferme Almana dont le nom provient de l’amalgame des trois enfants de la famille, Alexie, Matthias et Anna.

Quatorze variétés de tomates

Depuis 2021, Rosalie et Mathieu sont les fiers producteurs de quatorze variétés de tomates ancestrales certifiées biologiques par Écocert. De la tomate cerise à celles plus funky, elles sont toutes uniques et savoureuses. Le secret ? « Elles sont cueillies la veille de la livraison, lorsqu’elles sont à maturité et super fraîches », dévoile Rosalie.

Débutée à petite échelle par un projet pilote effectué en collaboration avec un restaurateur, la production des différentes variétés prend rapidement de la croissance. « On est passés de 20 à 960 plants dans la même année », dit le couple, pas peu fier de cet exploit qui est à la source de leur aventure entrepreneuriale dans le domaine agroalimentaire.

Carboneutralité et biodiversité

Les propriétaires de la Ferme Almana partagent un grand souci pour la production dans le respect de l’environnement. Leurs tomates sont cultivées dans deux serres dont la superficie totale est de 9000 pieds carrés. La carboneutralité est au cœur de la production, puisque les deux serres sont électrifiées.

L’impressionnante gamme de tomates produites par Rosalie, Mathieu et les quatre autres employés de la Ferme Almana jouit aussi d’un environnement caractérisé par la biodiversité : la faune est favorisée, il y a des îlots fleuris et quelques ruches d’abeilles de Miel & Co.

Boutique libre-service

N’avez-vous pas déjà l’eau à la bouche ? Dans l’affirmative, une visite à la boutique libre-service de la Ferme Almana, située au 260, rang de l’Église Nord, à Saint-Alban, vous fera saliver davantage. Diverses variétés garnissent les étals de la fin mai, et ce, jusqu’à la fin novembre.

Accessible à toute heure, sept jours sur sept, on peut y acheter les produits de la ferme, qui cultive aussi de l’ail. De plus, on peut y trouver une trentaine de produits agroalimentaires en provenance d’un peu partout dans la région.

À rougir d’envie !

Test de goût à l’appui, il y a de quoi rougir d’envie devant les tomates ancestrales de la Ferme Almana, membre du regroupement Portneuf, Culture de saveurs. Le casse-croûte Chez Catherine, à Saint-Alban, et l’Express, à Saint-Marc-des-Carrières, garnissent quelques-unes de leurs assiettes avec les tomates de Rosalie et Mathieu. C’est aussi le cas de la boulangerie Le Soleil Levain, qui les intègre dans sa production.

Au cours de l’été, le chef du restaurant Chez Moi, à Deschambault, les mettra aussi en valeur dans le cadre de la Virée Enracinée.

Autrement, les tomates cerises, les tomates rouges classiques sont vendues au supermarché Métro, à Saint-Marc-des-Carrières.

Entente exclusive

Pour la commercialisation de leurs tomates ancestrales, la Ferme Almana vient de conclure une entente exclusive. Elles seront vendues dans les succursales de IGA des Sources, de Cap-Rouge à Boischatel.

Suivez la page Facebook et le compte Instagram de la Ferme Almana, qui fait partie de la soixantaine d’entreprises membres de Portneuf, Culture de saveurs.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires